Les Têtes Brûlées (Team sur PS4 warthunder)
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La solution du désespoir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
"Pépé" Boyington
Admin
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 16/04/2012
Age : 55
Localisation : Vella la Cava

MessageSujet: La solution du désespoir    Mer 2 Mai - 10:18

... on ne gagne pas une guerre en se faisant tuer, mais bien en tuant les autres.
Pourtant, dans le cas des pilotes kamikazes, se faire tuer constituait bel et bien la manière la plus efficace de tuer aussi les autres.

Si le suicide en combat aérien avait toujours existé dans l'armée japonaise - et même dans toutes les armées du monde - il n'avait jusque là concerné que des pilotes isolés et parfois grièvement blessés, agissant de leur propre initiative, aux commandes d'appareils souvent trop gravement endommagés pour poursuivre le combat ou rentrer à leur base.

On avait déjà vu, et à maintes reprises, des pilotes français, allemands, britanniques, polonais, russes, américains, et bien entendu japonais, ivres de rage ou d'orgueil, précipiter leur machine vers les navires, bâtiments ou avions ennemis, recherchant la Mort dans un ultime geste de défi ou de sacrifice, et cherchant à y entraîner un maximum d'adversaires avec eux.

Mais on n'avait encore jamais vu le suicide ordonné, et systématique, de centaines et de centaines d'aviateurs.

On n'avait encore jamais vu les kamikazes...


Contre toute logique occidentale, des milliers et des milliers de jeunes gens se portèrent volontaires pour mourir lors des attaques kamikazes.

Le succès fut même tel qu'il fallut expressément l'interdire aux pilotes vétérans, que le Haut-Commandement nippon décida plutôt d'affecter à l'escorte des pilotes-suicide.

Il s'agissait en effet d'envoyer principalement - sinon exclusivement - à la Mort de jeunes pilotes débutants, qu'on ne pouvait de toute manière plus former davantage, faute d'essence pour les entraîner. Il s'agissait aussi de sacrifier tous les appareils périmés - et ils étaient nombreux - qui, même aux mains de pilotes très expérimentés, n'avaient aucun espoir de l'emporter sur les surpuissants "Corsair", "Hellcat" et autres "Mustang" américains.


Sachant à peine décoller, et aux commandes d'appareils aussi périmés que bourrés d'explosifs, les jeunes pilotes suicide n'avaient évidemment aucune chance de parvenir au but - survivre étant bien entendu exclu - s'ils rencontraient les innombrables chasseurs que les Américains ne manquaient jamais de lancer sur leur route. Et s'ils parvenaient néanmoins à tromper leur vigilance, ils devaient ensuite vaincre la formidable muraille d'acier que des centaines de canons de DCA dressaient devant eux.

De fait, sur les quelque 2 400 avions de l'aéronavale japonaise qui furent lancés contre les forces américaines, seuls 530 parvinrent finalement à s'exploser sur les navires visés, coulant 26 d'entre eux et endommageant 400 autres à des degrés divers.

En vérité, et compte tenu de l'écrasante supériorité américaine, pareils résultats n'auraient jamais pu être obtenus par des moyens conventionnels, c'est à dire en laissant aux pilotes une chance, même infime, de survie...


Au plus fort de la campagne kamikaze, à Okinawa, entre mars et août 1945, les avions suicide japonais détruiront 9 destroyers et 6 transports américains, endommageront plus ou moins gravement 10 cuirassés, 16 porte-avions, 4 croiseurs, 81 destroyers, 44 transports et 62 plus petits bâtiments, et coûteront la vie à plus de 4 500 marins américains.

Une saignée qui acheva de persuader le Président Trumman de lancer la bombe atomique...

Le plus souvent, pourtant, les attaques kamikazes se soldaient par de sanglants échecs. Ainsi en fut-il le 21 mars 1945, lorsque 18 bimoteurs "Betty", emportant chacun une fusée-suicide "Ohka", décollèrent pour Okinawa, escortés par une trentaine de "Zéro". A 90kms de l'objectif, la formation nippone fut interceptée par une cinquantaine de "Hellcat" américains, qui envoyèrent au tapis les 18 bimoteurs, les avions suicide qu'ils transportaient, et 16 "Zéro" en prime (!)

En apprenant la nouvelle, au soir, le Vice-Amiral Ukagi, qui les avait vu partir au matin, pleura.

Encore eut-il la chance de ne pas assister à la capitulation du Japon, consécutive au lancement de deux bombes atomiques - solutions américaines au problème des attaques suicides japonaises - sur Hiroshima et Nagasaki : il se fit lui-même kamikaze et s'en fut rejoindre ses hommes, en s'écrasant avec son avion sur un navire américain, au large d'Okinawa.

Quant à Takijiro Onishi, véritable père des "kamikazes", il se fit seppuku, mettant un terme à une épopée aussi sanglante qu'inutile...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vmf214.easyforum.fr
Doublephil

avatar

Messages : 245
Date d'inscription : 21/04/2012
Age : 32
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: La solution du désespoir    Mer 2 Mai - 10:47

Je pensais que cela avait été moins important

_________________

1) Restez courtois dans vos messages sur le forum
2) Je vous conseil de diminuer très fortement voir coupé le volume de la musique dans les options "son", on se comprends alors mieux quand on se parle dans le jeux durant nos soirées
3) Je vous conseil aussi de décorer vos avions pour vous reconnaitre en cas de capture d'écran comme celle-ci. http://image.noelshack.com/fichiers/2012/24/1339834594-BirdsofSteelmoiboss44.jpg



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le_fou_volant

avatar

Messages : 2421
Date d'inscription : 22/04/2012
Age : 30
Localisation : Vienne (isere)

MessageSujet: Re: La solution du désespoir    Mer 2 Mai - 11:58

Si si doublephil dès Octobre 1944 et la bataille de leyte, les premiers kamikazes commencèrent a passer à l'acte et fesait partie d'une unité spécial secrète crée par des généraux japonais, mais pas seulement !... certains pilotes ne manquait pas de bravoure pour leur pays et l'un d'entre eux s'est sacrifié pendant la bataille de leyte, une torpille lancé par un sous marin américain prenez la direction d'un de leur porte avion et le pilote s'est précipiter sur la torpille pour sauvez le porte avion, une autre torpille avait était stopper par un destoyer qui s'était volontairement mi sur la trajectoire de celle-ci sauvant ainsi le porte avions mais pour un laps de temps tres court puisque le porte avion transportait dans ses réservoirs du pétrole brut de Bornéo et des vapeurs tres instable se propagea au navire et provoqua une explosion terrible tuant tous l'équipage. Pour le Japon sa senter le début de la fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
"Pépé" Boyington
Admin
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 16/04/2012
Age : 55
Localisation : Vella la Cava

MessageSujet: Re: La solution du désespoir    Mer 2 Mai - 12:39

WaoooHH !

Faire s'écraser son chasseur sur une torpille pour sauver son porte-avions..
C'est ce qu'on appelle avoir l'héroïsme chevillé au corps !

Respect.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vmf214.easyforum.fr
Le_fou_volant

avatar

Messages : 2421
Date d'inscription : 22/04/2012
Age : 30
Localisation : Vienne (isere)

MessageSujet: Re: La solution du désespoir    Mer 2 Mai - 18:19

Tiens d'ailleurs contrairement a Bird of Steel les A6M zéro pouvait emporter 2 bombes de 30 ou 60 kilo, mais pour les attaques suicides en 1945, il était équiper d'une bombe ventrale de 250 kilos et meme de 500 kilos pour les modeles A6M7 et A6M8 zéro. Le réservoir d'essence était largable sur ces avions et pouvait aussi servir de bombe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La solution du désespoir    

Revenir en haut Aller en bas
 
La solution du désespoir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Récit]Joie, Désespoir et Champignon
» Idée : Solution au probleme de longueur limitée des URL?
» Jeu anormalement lent, solution paradoxale
» ENIGME BD 1 (avec SOLUTION...!)
» connection mac os x et livebox orange solution :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Têtes Brûlées (PS4 warthunder) :: Other There :: Les Archives :: Saviez-vous que.. :: La guerre dans le Pacifique-
Sauter vers: